Gallery

Les services de sécurité enquêtent sur une éventuelle entrée illégale des ‘rebelles’ libyens au territoire algérien

Les services de sécurité enquêtent sur une éventuelle entrée illégale des rebelles libyens au territoire algérien

Des hommes armés libyens retiennent en otage 4 algériens pendant 3 jours à Ghdamès

Des hommes armés soupçonnés d’être sous l’autorité du nouveau régime libyen ont retenu en otage, pendant trois jours, 4 travailleurs relevant d’une société algérienne spécialisée dans les études techniques, alors qu’ils étaient en mission au sud de la wilaya d’Illizi, avant de les relâcher grâce à l’intervention des autorités algériennes

Cependant, les otages algériens ont été retenus dans un site militaire près de la ville frontalière libyenne de Ghdamès. Selon une source proche du dossier, les travailleurs algériens, dont un ingénieur, deux techniciens en génie civile et un chauffeur, qui étaient en mission près des frontières algéro-libyennes, ont été surpris par des hommes armés.

Ces derniers les ont conduits dans un site militaire. Les autorités algériennes n’ont pu intervenir que grâce à l’un des otages qui est entré en contact avec sa famille par téléphone. Par la suite, les autorités algériennes ont pris contact avec la partie libyenne en vue de la libération des otages, accusés par leurs ravisseurs d’être entrés illégalement dans le territoire libyen.

Les services de sécurité enquêtent avec les otages libérés sur le lieu du kidnapping, en vue de déterminer si les rebelles libyens sont entrés illégalement dans le territoire algérien pour enlever les quatre algériens.

Il y a lieu de relever que les milices sous l’autorité du nouvel régime libyen ont renforcé le contrôle sur les frontières algéro-libyennes, de peur de voir des personnes appartenant au régime déchu d’El Gueddafi fuir vers l’Algérie.

Elkhabar

Comments are closed.