Gallery

Les chaînes tunisiennes n’ont fait que reproduire “à l’identique” la propagande d’Al-Jazeera

Chers et (permettez-nous, cette fois, de vous qualifier d’) uniques amis,

Le poète a dit:

“Que sont mes amis devenus ?

Je crois le vent les m’a ôtés.

Ce sont amis que vent emporte.

Et il ventait devant ma porte…

Les emporta…”

Pour des raisons de limitations techniques (notre matériel est inadéquat pour accéder à la Toile…) par ici en Tunisie, ce message est exceptionnellement “collectif”. Il s’agit d’une petite réflexion sur le «téléphone arabe» et la pagaille mondialisée représentée par les experts et chaînes de télévision face à l’imbroglio suscité par la la résistance de la Jamahiriya, inédite dans l’histoire de l’humanité.

Le « téléphone arabe » a été exploité à merveilles par les agents libyens de l’OTAN qui ont diffusé des flots de mensonges que les chaînes de même langue, pour commencer, ont relayés pendants sept mois.

Les chaînes tunisiennes n’ont fait que reproduire “à l’identique” la propagande d’Al-Jazeera.

La chaîne Hannibal, hier (11 novembre) a diffusé un programme de « télé-réalité »( psychodrame à l’antenne)  en direct (1 million de téléspectateurs assidus) visant, par la bouche d’un menteur libyen jouant le rôle de “victime”, à salir, une fois de plus la réputation de Seyf El-Islam El Gaddafi et, ce, le jour-même où le premier ministre libyen (du seul gouvernement légal de Libye) est menacé par les autorités tunisiennes d’être livré aux bandes armées « gouvernant » en Libye.

-Mashaan Aljbouri, le directeur de la chaîne ARRAI « de toutes les résistances »(sic)(irakienne, afghane, palestinienne, libyenne, etc.) ne sait apparemment plus comment répondre aux questions insistantes des téléspectateurs au sujet de l’éviction surprenante du Dr Yousif Shakir et de Hamza Touhami…. Aujourd’hui, à une autre question « insistante » de l’un d’eux au sujet de la position incroyable du Hezbollah, Aljbouri n’a trouvé d’autre réponse que: « Tout ce que je peux dire, c’est que le Hezbollah a riposté d’une façon frontale à Israël » (i.e. lors de la dernière guerre de juillet 2006).

On sent une grave gêne ; la même que l’on peut éprouver vis-à-vis des prises de position franches de l’Iran et du Hamas en faveur, eux aussi, durant ces sept long mois, des « révolutionnaires » de l’OTAN en Libye.

Devant une cause claire et juste comme celle de la Jamahiriya, encerclée de partout et isolée du monde entier, certains ont sûrement ressenti un embarras identique vis-à-vis des articles de Thierry Meyssan sur les prétendues « relations secrètes » entre Israël et la Jamahiriya. Meyssan citait un contrat pour la fourniture par une société israéleinne d’au moins « 50 000 mercenaires » « africains » pour mater la « rébellion »….

Il faut aussi mentionner l’odieuse comparaison, par le même président du réseau Voltaire, de Gaddafi avec les généraux israéliens lors de la dernière guerre contre Gaza. Peu de gens savent que la « comparaison » est basée sur une traduction volontairement déformée d’une interview de Gaddafi avec France 24.

-ARRAI a diffusé avec insistance le discours récent de Ezzat Ibrahim Ad-Doury, compagnon de Saddam Hussein et leader de la résistance du parti Baas irakien depuis l’invasion US de 2003.

Ad-Doury a employé un nombre inhabituellement élevé de fois le mot « impérialisme » et, aussi, « sionisme persan » dans son discours. Toutefois, dans toutes les citations reprises dans le bandeau au bas de l’écran de la télévision ARRAI, ces termes ne sont pas mentionnnés…. Evidemment, l’Iran était aussi visé et, là, ARRAI, quoique soutenant sans équivoque la résistance irakienne, était encore gênée…

Enfin, passons sur l’interruption de plusieurs jours de cette chaîne unique au monde à une période critique, restée inexpliquée, sans parler de l’annonce de son changement imminent de fréquence pendant un mois puis, soudain son ajournement, puis, maintenant,  aucune nouvelle….

 CONCLUSION

A quel saint se vouer après cette boucherie gratuite et les torrents de boue et de mensonges déversés par les médias du monde entier (dont le “fameux” Monde Diplomatique en France), soudain livrés de leur plein gré au service de l’OTAN ? A qui s’en remettre ? Aux curés sunnites ou chiites sans parler de cete étrange race de « communistes » “internationalistes” et « anti-impérialistes »?

Doit-on rappeler le principe du “défaitisme révolutionnaire” tôt énoncé par Lénine lui-même: à savoir qu’il faut toujours soutenir un pays faible attaqué par une puissance colonisatrice quand bien même ce pays serait gouverné par une monarchie réactionnaire (Lénine prenait le cas du Maroc à l’époque; à vérifier).

Les Pacifistes de Tunis, hier 11 novembre 2011, ont eu le plaisir de prendre une photo dans une fameuse rue de Tunis…. Et le graffiti, cette fois-ci, n’est pas d’eux car il était bien là… Comme quoi, il reste encore un peu d’espoir….

Mais il y a aussi de la sagesse spirituelle pour se consoler un peu de tout ce manque de principes et d’humanité. En effet, c’est Monseigneur Martinelli (archevêque de Tripoli), compagnon de Gaddafi lui-même, qui a eu ces paroles prophétiques (si toutefois ce dernier est vraiment mort étant donné qu’aucun témoin indépendant n’a encore vu son corps) :

« En bon bédouin, il [est ou] serait capable de se faire tuer ».  

Les Pacifistes de Tunis.

12 novembre 2011

Comments are closed.