Gallery

Peace activists in Tunis have protested against the decision to expel Al Baghdady Al Mahmoody to the NATO-backed “government” in Tripoli

Lettre ouverte a diffuser massivement et directement par Email à Mr Abdel Aziz Bouteflika Président.

Vous pouvez aussi lui envoyer par message sur sa page fb :

http://www.facebook.com/pages/Abdelaziz-Bouteflika/19228656486.

Il y a aussi la vidéo enregistrée de cette même lettre :

http://www.wat.tv/audio/lettre-ouverte-sur-internet-43h43_3wmw9_.html.

 

Monsieur le Président Abdel Aziz Bouteflika.

Lettre Ouverte adressée à Monsieur le Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire, pour lui demander de protéger Aïcha Bent M’ammar El Kadhafi que Dieu miséricordieux le place au paradis, et de lui accorder la citoyenneté d’Honneur d’algérienne et de lui permettre d’utiliser tous ses droits de défendre son honneur et de porter plainte contre les meurtries de sa famille et de son peuple; et d’intervenir auprès des autorités tunisiennes de ne pas remettre la personne de l’ex-chef du Gouvernement de la Jamahiriya Arabe Libyenne le Docteur Baghdadi Mahmoudi :

le dernier président du gouvernement de régime de Kadhafi Moamer qui s’est effondré dans des conditions les plus crapuleuses possibles par la trahison de ces éléments composant le CNT qui ont été utilisés par un nouveau colonialisme en Libye.

Monsieur le Président, tant que des élections n’ont pas été organisées en Libye sous l’égide des Nations-Unies, ce CNT n’a aucune légitimité de demander l’extradition de personne et s’il insiste ce n’est que pour tenter de détruire toute trace de son crime abjecte contre le peuple libyen.

Avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika d’intervenir auprès du gouvernement tunisien pour éviter l’extradition du Docteur Baghdadi Mahmoudi aux “ autorités libyennes nouvelles.”·

Monsieur Le Président, Permettez nous de nous adresser à votre honneur en ces termes les plus courtois : La survivante de cette hécatombe organisée en Libye à la suite d’un complot largement expliqué, par qui, quant est comment qu’il serait long de nous attarder a développer dans cette introduction; la survivante fille de M’ammar El Kadhafi assassiné bestialement la journée du 20 10 2011 au sortie de la ville de Cyrte en même temps que son fils El Mouetasem dans les mêmes conditions d’abord par l’aviation militaire française, et puis aux sol par les rebelles de l’Otan, Monsieur le Président Abdel Aziz Bouteflika, cette précieuse personne, Aïcha Bent M’3ammar El Kadhafi est sous votre entière responsabilité comme elle l’est sous la responsabilité de l’ensemble de la Nation algérienne.

Si les membres du Comité Nationale de Transition demande son extradition, ce n’est que dans un but de continuer d’effacer toute trace de leurs victimes, d’éviter également que cette grande affaire d’assassinat ne puisse être déférer à la Cour pénale internationale qui n’aurait pas été plus en mesure de prouver les accusations premières émise par le Secrétaire Général de la Ligue Libyenne des Droits de l’Homme à l’origine de ce complot organisé par ses membres libyens qui ont été membres de cette ligue et également membre du Comité National Transitoire , donc juges et partis. Slimane Boucheguir qui fut le première petite en tant que membre et Secrétaire Général de la Ligue libyenne de Défense des Droits de l’Homme n’a été qu’allumette allumeuse de ce grand feu contre le peuple libyen, dont il était chargé de défendre.

Au lieu de cela il confia sa défense à des lucifériens impérialistes qui se saisir de sa plainte sans fondement pour produire deux Résolutions 1973 et 1970 et développer avec leurs machines de guerre en un énorme brasier ravageant tout le pays libyen, le polluant de matières radioactives pour des millions d’années.

Monsieur Le Président Abdel Aaziz Bouteflika, en homme d’honneur , nous en tant que peuple de moudjahidines nous pouvons nous nous donner le droit d’enlever partiellement ou totalement cette légitimité illégitime acquise par ce Comité National de Transition libyen grâce à l’intervention totalement à ses côtés de cette coalition de plus de 40 gouvernements avec leur poids militaire le plus moderne, sans consultation populaire, sans référendum sous l’égide des Nations-Unies , il ne peu y avoir de reconnaissance du Gouvernement Algérien de ce Comité National Transitoire, car jusqu’ici il nous fait voir son véritable visage de destructeur, de massacreur , de terrorisme , de dislocation d’une Nation qui était totalement en paix.

Condamner un Leader et son régime à titre posthume, d’avoir commis selon cette ligue libyenne des droits de l’homme des crimes contre l’humanité rapportés sans preuves que celui du bouche à oreille, que le Tribunal pénal de la Hague en exemple pour le cas yougoslave, l’ex-Yougoslavie ne put prouver la culpabilité de Slobodan Milosevic malgré deux ans de procès.

De plus, le lynchage de Mouammar el-Kadhafi montre la volonté de l’OTAN de ne pas posséder de motifs pour déférer M’3ammar El Kadhafi devant la Cour pénale internationale qui n’aurait pas été plus en mesure de le condamner pour crime contre l’humanité Monsieur le Président Abdel Aziz Bouteflika, ce qui s’appelle le CNT c’est d’aucune transition, puisqu’il n’y aura aucune transition vers un État souverain libyen, mais simplement à sa recolonisation.

La mort du Guide aura par contre un effet traumatique durable sur la société tribale libyenne. En faisant tuer le leader, l’OTAN a détruit l’incarnation du principe d’autorité. Il faudra des années et beaucoup de violences avant qu’un nouveau leader soit reconnu par l’ensemble des tribus, ou que le système tribal soit remplacé par un autre mode d’organisation sociale. En ce sens, la mort de Mouammar el-Kadhafi ouvre une période d’irakisation ou de somalisation de la Libye.

Reconnaitre ce CNT serait de reconnaitre une colonie française avec nos frontières qui sera à même d’exiger de nous un nouveau tracé frontalier pour raisons d’intérêts économiques, puisqu’il est déjà à 30% propriétaire des sols libyens suivants les accords que leurs ont concédés par ces membres de CNT , et d’accepter par ce fait de redevenir colonisé nous même après 7,5 années de guerre de libération nationale, plus que 4,5 millions de chahids et un nombre difficile à indéterminé d’invalides et d’orphelins., et seulement une cinquantaine d’années d’indépendance sous dépendance.

Monsieur le Président, Ce CNT, tous ses membres permanents a commencer par Mustapha Abdeljalil et les fonctionnaires s’y rattachant sont directement employés par la représentante permanente des USA auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU: Susan E.Rice qui leur verse leurs salaires directement prélevés du budget du Département d’ État des USA de Hillary Clinton.

Donc salariés par Susan E. Rice, maintenant par LIEM organe informel de la CIA du même modèle crée pour l’Iraq – Lybie, Information, Échange, Mécanisme- que cette Ambassadrice tente de renflouer en voulant prélever la somme de 1,5 milliards de Dollars pour les donner à l’USAID et les compagnies de pétrole US et le payement des salaires comme expliqué ci-dessus.

Monsieur le Président, en tant que salariés directement par la CIA, Monsieur Mustapha Abdeljalil et ses proches du CNT qui se sont autoproclamés “LIBYE LIBRE” comme trempe œil, ne sont en réalité que des mercenaires qui sans le savoir ou tout en le sachant travaillent directement pour le compte de la coalisions derrière l’OTAN pour une nouvelle colonisation de la Libye, et un nouvel ordre mondiale imposé par les USA.

Ces Rebelles de l’OTAN ainsi définit se sont attaqués à notre représentation diplomatique à Tripoli la nuit entre le 21 et le 22 Aout 2011 faisant effraction, contraignant nos diplomates qui s’y trouvaient dans une étroite pièce en attendant les ordres de leurs supérieurs hiérarchiques de l’OTAN et de Benghazi dont Mustapha Abdeljalil, ce qu’il fallait faire de nos représentants, les tuer, les prendre en otages , pendant les autres attaquants saccagés les autres pièces de l’Ambassade sans doute à la recherches de quelques documents confidentiels, pour s’éloigner par la suite après avoir saccagés les voitures du personnel diplomatique tout en conduisant les plus officielles avec eux , laissant nos diplomates au dehors désemparés devant leur bâtiment en feu et de surcroit bombardé par des missiles de l’OTAN.

Est-ce là une provocation adressée au peuple algérien, à son gouvernement, à son armée ? Pendant que dans le même temps à Alger , ces mêmes éléments rebelles sur ordres de Benghazi s’attaquèrent à l’Ambassade de la Jamahiriya pour lui arracher son drapeau vert et le remplacer par le leur ce qui n’était pas autorisé; ce qui indique de façon claire leur corrélation avec la nébuleuse d’Al Qaida, en ce concerne le double attentats contre notre Académie Militaire de Cherchell ou périrent nombreux de nos espoirs pour la défense de notre Nation Algérienne.

Monsieur le Président, en tant que peuple d’anciens moudjahids durant notre guerre de libération nationale au sein de l’ALN, au sein de l’ex-Fédération de France, en tant que cadres du Front de Libération National, en tant que citoyens algériens nous abjurons et renions du même coup toute politique, tout rapprochement quelconque même tactique, toute discussion avec cette bande de criminelles même si les nécessité de la reconnaitre sont impératives, même si le monde entier, pas l’UA, à part une dizaine d’Etats contraintes par leurs ex-colonisateurs sur les cinquante quatre qu’elle compte , l’Ethiopie, le Burkina Na Faso, Le Tchad, le Nigéria, le Sénégal, la Gambie, la Cote d’Ivoire, et le Rwanda, sur 54 États, ce CNT n’est pas représentatif ni au niveau du peuple libyen puisqu’il s’était autoproclamé, ni au niveau du continent africain, que par seulement quelques États francophones inféodés par la France, et d’autres inféodés par la G.B ; pas le Venezuela et la plupart des pays d’Amérique latine.

Nous jurons de combattre en tant qu’algériens solidaires au peuple libyen comme il a été solidaire durant notre lutte de libération nationale, avec l’aide de tout notre peuple algérien, de toute notre armée nationale populaire du 1er novembre 1954, cette bande de traitres à leur peuple, à l’arabité, à l’islam.

Faire semblant comme si rien n’était nous conduira vers un inconnu dangereux pour notre Nation du 1er Novembre. Composer avec ce CNT tel qu’il est, dés maintenant ferait de nous des complices contre le vrai peuple libyen qui n’est pas représenter convenablement par ces hommes de main sur le terrain qui tuent sans jugement, qui pillent .

Nous deviendront captif en tant que Nation qui a accepté une nouvelle recolonisation d’un État frère voisin par la France ex-puissance colonisatrice qui s’installe à nouveau à notre frontière armée d’une horde de terroristes qui risquent de nous plonger dans une situation pareille à celle de la Libye à l’heure actuelle.

Réagissant avant de retomber nous-mêmes entre les mains de ce nouveau colonialisme. Aussi il y va de notre honneur d’accorder la citoyenne d’honneur à Aicha Bent El Kadhafi et de lui permettre sans restriction de défendre son honneur et de conduire toutes les procédures avec ses avocats contre les meurtries de sa famille.

Avec tous notre respect, nous voudrions un accusé de réception pour ce message important, en attendant nos sentiments les plus dévoués.

 

 

Comments are closed.